Archives et inventaires : historique des instruments de recherche du CRBC

Dans le cadre du projet REBELLE, le CRBC est amené à réviser certains de ses inventaires d’archives, afin de proposer aux chercheurs des instruments de recherche cohérents et éclairants sur les fonds qui sont en sa possession. Cela vise fondamentalement la restructuration d’inventaires selon les standards en vigueur dans le monde archivistique (notamment par la norme ISAD(G)) mais également à leur conversion sous des formats de données exploitables pour la recherche en ligne (XML/EAD en premier lieu).

En présence, en 2019, 50% des archives du CRBC font l’objet d’un inventaire dont 10% sont partagés hors des sphères du CRBC par des bases de données comme Calames (catalogue des archives et des manuscrits de l’enseignement supérieur).

Le premier travail a été d’analyser les structures de description existantes afin d’assurer une transition cohérente vers la norme ISAD(G).

Ce post est le premier d’une série de trois articles.

Historique de la structure des inventaires 

La réflexion autour des inventaires d’archives a posé la question de leur origine. Dans le cadre du CRBC, qui est, comme son nom l’indique, un centre de recherche, ces inventaires sont le fruit d’un besoin exprimé par le monde de la recherche universitaire. Mannaig Thomas  (actuellement  Maîtresse de conférences en littérature de langue bretonne) et Ronan Calvez (actuel Directeur du CRBC Brest), travaillant à la fin des années 1990 tous deux sur l’oeuvre de l’auteur breton Pierre-Jakez Hélias, ont été amené à inventorier les archives de celui-ci. Ces archives avaient été versée à la mort de l’auteur au CRBC, conformément aux souhaits qu’il avait exprimé en 1989 lors de la cérémonie célébrant les 20 ans du centre. 

La structure établie  dans les inventaires repose alors sur une classification des informations orientée à la fois par les besoins des chercheurs à cette époque et les conseils de la Bibliothèque nationale de France. Cela se retrouve notamment dans la détermination typologique des documents (« nature » et « classement »). 

Capture d’écran des codes employés pour la description des archives selon les premiers inventaires du CRBC (Fonds Even)

L’inventaire du fonds de Pierre-Jakez Hélias est le premier à mettre en œuvre cette structure, et il sera l’exemple centrale de la réflexion présentée dans cette série d’articles. La concrétisation progressive de cet inventaire (qui, avant le lancement concret du projet en 2019 n’était pas encore achevé) et le développement de la recherche sur d’autres fonds en parallèle a généralisé de manière plus ou moins unanime l’usage de ce modèle de description et ses usages. Il regroupe de facto, sous un seul et même document, une majorité des problématiques traversant les autres inventaires. 

Série Archives et inventaires : 

Second article. Les limites des instruments de recherche du CRBC.

Troisième article. Le travail de standardisation des inventaires.