Robert Lafont (1923-2009)

Dans le cadre du projet REBELLE-CollEx , le CRBC travaille en partenariat avec le CIRDOC (Centre International de Recherche et de Documentation Occitanes – Institut Occitan de Cultura) afin d’étudier et numériser la correspondance d’Armand Keravel, qui a notamment été en relation avec Robert Lafont dans le cadre de mouvements de défense des langues régionales.

Le CIRDOC – Institut occitan de cultura est l’organisme public à vocation nationale et internationale chargé de la sauvegarde, de la connaissance et de la promotion de la culture occitane. Le fonds d’archives de Robert Lafont y est conservé. La biographie présentée ci-dessous est tirée de la présentation du fonds d’archives réalisée par l’établissement.

Qui était Robert Lafont ?

Portrait de Robert Lafont
Robert Lafont au colloque Jean Boudou 1920-1975 à Naucelle, 1985 (fonds Robert Lafont (LAF),CIRDOC)

Robert Lafont est né à Nîmes en 1923 et publie ses premiers poèmes en 1943. Il participe à la libération de Nîmes et se voit proposer un poste à la préfecture du Gard à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Cependant, il tourne rapidement le dos à cette carrière administrative pour se consacrer à l’enseignement.

Agrégé de littérature, il enseigne au lycée, puis à l’Université des Lettres de Montpellier, future Université Paul-Valéry Montpellier, à partir de 1969. Il y développe, à la suite de Charles Camproux, l’enseignement de l’occitan tout comme de nombreux travaux de sociolinguistique. Tout au long de sa carrière, il ne cesse de s’impliquer à la fois dans la pédagogie, la recherche et l’action militante.

En 1945, Robert Lafont participe à la fondation de l’Institut d’Études Occitanes (IEO), dont il sera président de 1959 à 1962. Il en demeure membre actif jusqu’en 1980, militant pour l’enseignement et la reconnaissance de la langue et de la culture occitanes.

Son travail universitaire et ses actions militantes sont complétés par une production littéraire très importante. Une grande partie de ses milliers d’articles et publications demeurent toujours des références en la matière à ce jour.

En décembre 2011, Robert Lafont cède la propriété de son fonds au CIRDÒC par legs testamentaire.

Le fonds d’archives Robert Lafont au CIRDOC

Le fonds d’archives Robert Lafont (cote LAF) est un fonds de 22 mètres linéaires contenant une grande variété de documents datés de 1937 à 2005. C’est dans le cadre de la correspondance conservée dans le fonds que les échanges avec Armand Keravel ont été trouvés. Actuellement, 430 lettres ont été sélectionnées pour le projet REBELLE-CollEx et mèneront à une étude plus approfondie, voire à une mise en ligne après numérisation.

Le fonds est consultable au CIRDOC, et l’inventaire du fonds est disponible en ligne.



Citer ce billet
Marie-Alice Le Corvec (2021, 20 janvier). Robert Lafont (1923-2009). Rebelle-Collex. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tcgy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.